À découvrir à Terrebonne : ce lieu qui vous plongera dans l’histoire!


Située en plein cœur du quartier historique du Vieux-Terrebonne, la Maison d’histoire de Terrebonne vous propose un voyage dans le prestigieux passé de la ville. Elle fait, sans aucun doute, partie des incontournables à découvrir pour les amoureux d’histoire et assoiffés de découvertes. Si vous êtes des passionnés d’histoire comme moi, vous allez avoir un coup de cœur pour cet endroit. J’ai donc eu envie de vous parler des différentes activités qu’offre la Maison d’histoire de Terrebonne, question de vous faire découvrir l’histoire de cette magnifique ville.


1-    La visite guidée Voir l’invisible

Cette visite guidée d’environ 60 minutes, offerte par des guides passionnés, vous fera explorer  ce qui fut le cœur historique du bourg de Terrebonne, depuis ses origines, jusqu’aux années 1880. Vous allez y découvrir plusieurs endroits, dont son « aire sacrée », qui s’étendait le long de la rivière, des moulins jusqu’à la rue Sainte-Marie, la « Grande Place » et la « Grande Rue ». Comme son nom l’indique, cette visite a pour mission de vous faire voir ce qui n’est plus visible, ce qui est disparu au fil du temps.

Cette visite est offerte jusqu’au 15 octobre au coût de 5 $ par personne sur réservation. Hors saison, cette visite est disponible sur rendez-vous pour les groupes de 10 à 15 personnes.



2-    L’exposition permanente Une histoire de Terrebonne en photos

Depuis 2013, la Maison d’histoire de Terrebonne offre au grand public une exposition permanente de 125 photographies anciennes, sélectionnées parmi plus de 4 000 photos provenant de la collection Aimé Despatis. Ayant un faible pour l’histoire, je dois dire que j’ai vraiment apprécié ma visite à la Maison d’histoire de Terrebonne, car les photos nous démontrent très bien l’évolution des différents secteurs. Cette exposition est divisée en 8 sections dont l’agriculture, les institutions, le transport, les industries et commerces, le mode de vie, la culture, les désastres et l’incendie de 1922.

Vous pouvez visiter l’exposition du mercredi au dimanche de 13 h à 20 h jusqu’à la fête du travail et c’est gratuit! Faites vite!


La Petite Séduction en images - Olivier Lamarre

3-    L’expo estivale La Petite Séduction en images

Vous avez peut-être vu l’émission La Petite Séduction où François Pérusse était de passage à Terrebonne cet été? Si vous n’avez pas eu la chance de la regarder, sachez que la Maison d’histoire de Terrebonne présente une exposition de photos prises lors de l’enregistrement de cette émission dans le Vieux-Terrebonne. Les photos sont une gracieuseté du photographe local Olivier Lamarre.

Près de 200 photos ont été livrées, dont 36 sont présentées à la Maison d'histoire de Terrebonne dans le cadre de leur exposition estivale 2017, à voir jusqu’au 3 septembre!

Au Feu - Olivier Lamarre

4 – Le circuit animé Au feu!

La Société d'histoire de la région de Terrebonne (SHRT) vous invite à revivre le grand incendie de 1922 qui a changé le visage de Terrebonne à tout jamais via le circuit animé AU FEU! Parcourez les rues du Vieux-Terrebonne afin de comprendre la progression de l’incendie qui a détruit une grande partie de la ville. Ce circuit guidé, animé de rencontres « fortuites » avec des personnages témoins des événements qui racontent leurs mésaventures, vous fera revivre avec émotions ce vendredi fatidique du 1er décembre 1922.

Surveillez la programmation de l’événement à venir du 16 au 18 novembre 2017, qui promet d’être encore plus grandiose que les deux dernières éditions!





Finalement, sachez que la Maison d’histoire de Terrebonne est à la fois un centre d’exposition, de recherche, de documentation et de formation, animé par la Société d'histoire de la région de Terrebonne. Installée dans la Maison Eugène-Labelle, la Maison d’histoire de Terrebonne est une véritable mine d’or pour les passionnés d’histoire avec son centre de documentation et de recherche qui comprend les Fonds Aimé-Despatis et Henri-Masson, ainsi que quelques 4000 photos anciennes, 160 cartes de la région et bien plus!


Par Marie-Ève Deschênes







Partagez:

0 commentaires:

Publier un commentaire